Mon-Fri 09.00 - 17.00 +33 (0)4 73 17 72 02

L’univers des Nuées Ardentes

Nos chercheurs-explorateurs vous ouvrent les portes de leurs laboratoires, et vous dévoilent les secrets de différents phénomènes naturels, humains et chimiques… Tenez-vous prêts à expérimenter, sentir, découvrir, et peut-être même…goûter ?
Nos artistes vous content et racontent leurs aventures, voyages, découvertes et expériences. L’Histoire et les imaginaires s’emmêlent, au gré de spectacles et d’animations pétillantes. Laissez-vous emporter par la féerie de la canopée des Nuées Ardentes…


L’inspiration Vernienne

L’univers imaginé et décrit dans l’œuvre de Jules Verne est à la base de l’esthétique visuelle du Festival des Nuées Ardentes. Plein d’aventures de science-fiction.

Aventures romanesques, explorations scientifiques, machines savantes et technologies rétro-futuristes, c’est une époque phare dans l’exploration scientifique du monde qu’il nous fait miroiter du bout de sa plume.

A travers son œuvres, le célèbre romancier a habilement su intégrer à ses mondes imaginaires foisonnants des connaissances et spéculations scientifiques qui ont marquées son temps. Ses récits d’aventures scientifiques sont devenus précurseurs et continuent d’alimenter encore de nos jours un imaginaire scientifique partagé.

L’exploration de mondes et de territoires encore inconnu.e.s, qui intrigue ses personnages aussi bien que ses lecteurs contemporains et d’aujourd’hui, reprend la démarche de nos chercheurs actuels à la recherche de savoirs inédits.

C’est ainsi que Jules Verne parvient à susciter une réelle fascination pour les sciences et les technologies à ceux qui le lisent. C’est ce vers quoi le Festival des Nuées Ardentes tend à travers sa démarche originale à la fois didactique et esthétique.

L’architecture visuelle

La combinaison rétro-futuriste mêlant des animations artistiques et des démonstrations scientifiques fait des Nuées Ardentes une manifestation unique en son genre. La conception originale de l’architecture visuelle du Festival est le travail des équipes de L’UCA, qui ont collaboré pour les pièces maitresses avec :
– La Foreuse, co-conçu par Vincent Adamzak 

et de Julien Lebourg (Wood’in)

– Le Volcan, réalisé par Guillaume Donnat, (Eikon)